Ray's Day

mercredi 22 août 2018

Ray’s Day

Mortimer

By on 22 août 2019

Cette année, pour le Ray’s Day, Isabelle Piraux nous a confié cette nouvelle inédite, et l’a placée sous licence CC-BY-SA pour l’occasion. Merci à elle.

(suite…)

Et vous ? Que faites-vous pour le Ray’s day ?

By on 27 juillet 2018

Depuis sa création en 2014, le Ray’s day est éparpillé sur la toile, et c’est une de ses forces 🙂. Mais il n’est pas toujours facile pour les amoureux de la lecture de parcourir tous les réseaux sociaux pour essayer de retrouver le maximum de participants…

C’est pourquoi nous vous proposons de remplir un petit questionnaire qui nous permettra de faire un article listant toutes vos participations. Que vous soyez lecteur, écrivain, éditeur, que vous écriviez un petit texte spécialement pour le Ray’s day, que vous mettiez en accès libre une de vos œuvres, que vous fassiez une lecture publique ou que vous disposiez des livres un peu partout dans votre ville, peu importe, il n’y a pas de format imposé, pas de limites à votre imagination !

Je vous rappelle que ce site dispose d’une bibliothèque numérique et que vous pouvez y déposer vos participations (epub, pdf, etc. Tous les formats acceptés par Calibre sont acceptés) en nous envoyant un petit message sur le formulaire de contact, nous nous arrangerons pour récupérer le fichier et l’intégrer à la bibliothèque le jour du Ray’s day.

Une bibliothèque numérique pour le Ray’s day

By on 18 juillet 2015

Samantha Marx, CC-BY 2.0
Stockholm Public Library, Samantha Marx, CC-BY 2.0

Le Ray’s day est éparpillé sur la toile, et les liens listés sur la page Ils participent au Ray’s Day ! sont parfois inaccessibles un an plus tard ou ne renvoient pas sur la bonne page (spécialement les blogs)

Pour pallier ce problème, nous avons mis en place une bibliothèque numérique, située à l’adresse https://raysday.net/b/. Elle hébergera tous les epubs que les auteurs souhaiteront nous soumettre et garder accessibles… aussi longtemps que durera ce site !

Pas besoin d’utiliser une licence libre pour voir votre œuvre figurer dans cette bibliothèque (bien que ce soit plutôt encouragé ) : il suffit de nous contacter via le formulaire du site et nous nous arrangerons pour récupérer le fichier et l’intégrer à la bibliothèque le jour du Ray’s day.

Bien évidemment, si vous souhaitez nous aider à remplir un peu les rayonnages en nous envoyant votre production pour le Ray’s day 2014, vous êtes les bienvenus

La bibliothèque numérique du Ray’s day, outre son interface web, propose aussi son catalogue au format OPDS à l’adresse https://raysday.net/b/opds/, vous permettant de l’ajouter comme source de livres à votre liseuse (ceci n’est pas disponible pour tous les modèles malheureusement), votre tablette ou votre smartphone (par exemple avec l’application FBReader).

Pour les curieux de technique, notre bibliothèque numérique utilise le logiciel libre BicBucStriim, ce qui vous permet à vous aussi de monter votre bibliothèque numérique.

NB : si vous souhaitez proposer un epub gratuitement uniquement le jour du Ray’s day, ce ne sera pas possible de l’intégrer à la bibliothèque. Celle-ci est gérée manuellement via le logiciel Calibre, nous ne pouvons pas nous engager à passer le lendemain pour supprimer les fichiers temporaires.

Quelques ressources graphiques pour le Ray’s Day

By on 3 août 2014

Voici quelques ressources graphiques dont vous pouvez disposer librement sur vos blogs, sites ou réseaux sociaux, grâce à la licence Creative Commons CC-BY. N’hésitez pas à les enregistrer (clic droit + Enregistrer) pour les télécharger, et n’oubliez pas d’intégrer un petit lien vers le site du Ray’s Day. Nous en rajouterons au fur et à mesure, donc n’hésitez pas à repasser de temps en temps. Si vous vous sentez une âme de graphiste, n’hésitez pas en créer vous-même un visuel. Si vous le souhaitez, nous l’ajouterons à la liste ci-dessous. En attendant, partagez, disséminez, répandez le message !

Bannières

raysday-basic-banniere-noir-transparent

raysday-basic-banniere-blanc-transparent

Ici en blanc sur fond transparent

banniere-ebook3

banniere-ebook2

banniere-ebook

banniere-book
Carrés

carre-save-the-date-book

carr-ray-pop

ray-pop

ray-pop-black

Pubs et hashtags

hashtag hashtag-date save-the-date-books love2 love hashtag2

Gifs animés

raysday-anime

Comment (et surtout pourquoi) construire une biblioboîte ?

By on 30 juillet 2014

 

Le Ray’s Day du 22 août prochain est aussi l’occasion de réfléchir aux différentes manières de promouvoir et d’encourager la lecture autour de nous. Toutes les initiatives sont les bienvenues, surtout les plus inventives, et chaque participation a son importance : on nous rabâche suffisamment que les jeunes (et les moins jeunes) ne lisent plus ou plus assez pour avoir envie de renverser la vapeur et d’apporter notre pierre à l’édifice.

Little Free Library

Vous avez peut-être déjà croisé l’une de ces petites merveilles au détour d’une avenue : on les désigne sous plusieurs noms — boîtes à livres, bibliothèques de rue, biblioboîtes, “little free libraries” chez nos amis anglophones, etc — mais elles remplissent une seule et même fonction : échanger des livres de façon libre et gratuite. Du temps où j’étais libraire, je déposais régulièrement dans le hall de mon immeuble des cartons remplis de livres qui ne m’intéressaient plus ou que je n’avais pas envie de garder. Le principe de la biblioboîte est sensiblement identique et tout aussi simple, quoi qu’un peu plus élaboré : il s’agit de fabriquer un abri — une sorte de nid douillet — dans lequel déposer ces ouvrages pour qu’ils puissent y attendre leur prochain « propriétaire » en toute tranquillité. (suite…)

Le Ray’s Day, c’est quoi ?

By on 25 juillet 2014

 

Il y a un peu plus de deux ans que Ray Bradbury s’est définitivement envolé pour Mars (l’étourdi a oublié d’acheter un billet retour) et qu’avec son départ, nous avons perdu un amoureux des livres comme il en existait peu.

La passion que Bradbury entretenait pour les livres, les bibliothèques et plus généralement pour la lecture était contagieuse. Les rabat-joie diront qu’il ne portait pas beaucoup dans son coeur les ordinateurs et les livres numériques, mais quelle importance : quand on aime la lecture, peu importe le support. Il n’y a pas d’auteurs numériques ou d’auteurs papier, il n’y a que des histoires ; et au fond, oublions deux secondes la  guerre industrielle  et nous serons tous d’accord pour dire que ce que nous aimons par-dessus tout, ce sont les livres et la lecture.

06 World Fantasy Con III 1977 Ray Bradbury Signing Next to Robert Bloch

Le 22 août prochain, Ray Bradbury aurait eu 94 ans. En plus d’être un amoureux des livres (il faut l’être pour avoir écrit Fahrenheit 451), l’auteur était un éternel gamin et un optimiste invétéré. Même s’il a tiré sa révérence, nous ne passerons pas à côté de l’envie de lui souhaiter un joyeux anniversaire. Le 22 août est une belle date pour marquer le coup : la tête encore dans les vacances et le soleil, mais un pied déjà dans la rentrée, un entre-deux, comme une mi-saison, juste avant le grand rush du déchargement littéraire annuel sous lequel nous croulerons bientôt.

S’il existe bien une journée du Livre et du Droit d’Auteur le 23 avril, il s’agit davantage d’une fête dédiée à l’industrie du livre et à la célébration du copyright — une occasion de plus de faire du marketing et du business, en somme — et non pas d’une véritable célébration de l’acte de lire et de ceux et celles qui rendent possible cette magnifique communion : les auteurs et leurs lecteurs.

My Kindle I

Alors pourquoi ne pas consacrer cette belle journée du 22 août à la lecture ? Hors de question de la décréter journée internationale de quoi que ce soit, tournons ces dérives commerciales en ridicule et profitons-en juste pour célébrer le Ray’s Day d’une manière qui aurait plu à l’auteur, comme une grande fête d’anniversaire dans le jardin avec ballons et tartes aux myrtilles.

Il s’agirait d’une journée pour fêter la lecture, quel que soit le support : pas de gue-guerre papier vs numérique, ce qui compte, ce sont les histoires, leurs auteurs et les lecteurs. Tout le monde est invité, à condition de respecter les copains. Ensuite, hors de question d’en faire un prétexte au business et au commercial : le 22 août doit être le jour où la lecture s’offre et se partage gratuitement et librement. Les auteurs pourront poster sur leur site une nouvelle inédite,  ou offrir l’un de leur livre seulement l’espace d’une journée, ou faire une lecture sur Youtube en direct, toutes les idées les plus folles sont autorisées et même fortement conseillées. Les éditeurs, eux, peuvent également proposer l’un de leur livre gratuitement toute la journée, solliciter leurs auteurs, offrir des goodies ou imaginer des initiatives inventives pour promouvoir l’acte de lire sans tomber dans le commercial. Les librairies et les bibliothèques pourront organiser des lectures ou des rencontres. Enfin, les lecteurs ne seront pas en reste et seront invités à partager leur livre préféré, à se raconter, à faire partager leur expérience via les blogs et les réseaux sociaux.

Reading

Nous identifierons toutes nos participations via un hashtag sur Twitter et Facebook (#RaysDay), et ce site sera également là pour vous faire découvrir des initiatives qui vous auraient peut-être échappées. Pas de hiérarchie : chacun participe à sa guise et célèbre la lecture comme il l’entend. Ce peut être aussi l’occasion pour chacun de tester les licences libres, dans une volonté de partage affichée, juste l’espace d’une journée, pour tenter le coup, pour tremper l’orteil. L’essentiel, c’est que ça reste gratuit et partageable. Voilà comment nous imaginons les choses. Bien sûr, chacun serait libre d’apporter sa pierre à l’édifice de la manière qu’il estime la plus intéressante, toutes les bonnes volontés sont bienvenues et plus qu’appréciées.

C’est à chacun de contribuer à sa mesure et selon son envie. Il n’y a pas de limite. Tout ce qui compte, c’est de raconter, d’exprimer, de partager ce qui fait que nous aimons autant la lecture.

Alors, vous faites quoi le 22 août prochain ?